Archives pour la catégorie Non classé

Nouveau président des Verts de Vernier

Olivier Perroux
Olivier Perroux, nouveaux président

L’assemblée générale ordinaire des Verts de Vernier du 21 septembre avait pour objectif de faire un rapport des activités des élu-e-s au Conseil municipal, du Conseil administratif et de la présidence/comité de la section et d’adopter les comptes 2014. Elle avait également pour objectif d’élire une nouvelle présidence et un nouveau comité pour notre section.

Vous trouverez ci-dessous le nom des nouveaux élus:

Olivier Perroux, président
Anne Compagnon Kaufmann, vice-présidente
Miguel Limpo, trésorier
Esther Schaufelberger, membre de droit (cheffe de groupe)
Yvan Rochat, membre de droit (conseiller administratif)
Barbara Lanzilao
Michèle Künzler
Lucia Dahlab
Jean-Bernard Billeter

Miguel Limpo a tenu en tant que président de la section depuis 2011 à remercier toute la section pour sa confiance et son engagement dans les différentes campagnes et activités.  Majid Taleghani a également été remercié pour son travail à la tête de la trésorerie.

Elections fédérales – Soutenons Vernier!
Celtia Concha et Otto Caduff sont les candidats verniolans aux élections fédérales sur les liste Jeunes et Seniors.

Stands – Inscrivez-vous!
!! Samedi 26 septembre de 10h à 12h30 au Lignon !!
Samedi 10 octobre de 10h à 12h30 à Balexert
Lundi 12 octobre de 9h à 11h à Châtelaine

Sécurité: penser également aux victimes

Pour les Verts, une politique de sécurité se doit d’être équilibrée pour être efficace. Dans cette optique, les Verts ont soutenu l’augmentation des effectifs de la police municipale, plus 8 agents depuis 2007, pour donner des moyens au volet répressif de la sécurité.

Nous avons également soutenu avec détermination le développement des correspondants de nuit (prévus pour Vernier-Village dans le projet de budget 2015) afin de doter notre ville d’une action préventive efficace.

Enfin, l’aide aux victimes de violences, de vols et autres incivilités doit également faire l’objet d’une action spécifique et déterminée de la part de notre administration. En effet, subir une incivilité, une agression, chez soi (souvent ce sont des cambriolages) ou dans la rue  (agression physique, verbale, intimidation, vol…) peut créer un traumatisme durable chez la victime. Face à de telles situations, elle se sent souvent seule car même
entourée de proches, ceux-ci vivent également le choc et l’angoisse qui l’accompagne.
Ce troisième volet d’une politique équilibrée de sécurité a donc fait l’objet d’une motion élaborée en commun avec nos partenaires PS et PLR et qui sera étudiée prochainement en commission.

En substance, le texte déposé demande que la police municipale joue pleinement son rôle de police de proximité en allant au contact des victimes, en abordant avec elles toutes sortes de sujets, du suivi du dépôt de plainte, au dispositif de sécurité existant en passant par des conseils sur des comportements ou des dispositifs propres à dissuader d’éventuels agresseurs.

Il nous apparaît ainsi indispensable que la police municipale de Vernier mette en place une prestation de conseil et de soutien à la demande auprès des habitants de Vernier ayant subi une agression.

A l’heure du vote final au Conseil municipal, espérons que les partis qui ne jurent que par le tout répressif sauront se rallier au bon sens de cette nouvelle prestation de la
police municipale.

Mais où est donc passé l’argent du MCG?

Ainsi le MCG se vante-t-il d’avoir fait don de CHF 1’515.– pour que les enfants de Châtelaine puissent se rendre à leur cours de piscine en bus, dans la foulée il annonce le dépôt d’une délibération au Conseil municipal pour financer ces trajets en 2015. Mais dans les faits, aucun don n’a été réalisé et la délibération s’est évaporée. Face à l’aveuglement du DIP qui était prêt à faire perdre 72 heures de cours aux écoliers de Châtelaine, le Conseil administratif a décidé de prendre en charge ces montants
de transports

Robert Cramer invité à parler de l’initiative populaire pour des aliments équitables – entrée libre

Robert Cramer sera l’invité des Verts de Vernier afin de parler de l’initiative populaire fédérale pour des aliments équitables. Il sera reçu dans un lieu emblématique:

Lundi 27 octobre 2014
Dès 20h
Ferme du Lignon

La Suisse importe près de la moitié des denrées alimentaires qu’elle consomme. Ces aliments ne sont pas soumis aux mêmes normes de production que les aliments suisses. Nous trouvons dès lors sur nos étals des aliments issus de la production industrielle de masse, basée sur la monoculture et l’élevage industriel, utilisant des produits chimiques et dont les conditions de travail et de vie des employé-e-s agricoles sont extrêmement précaires.

Ces aliments, produits au détriment des humains, des animaux et de l’environnement, sont de surcroît très bon marchés sur les marchés mondiaux.

La concurrence des produits à bas prix imposée par l’industrie agro-alimentaire entraîne un dumping écologique et social et fait pression sur les normes de qualité des aliments. Les paysannes et les paysans en font les frais, comme les consommatrices et les consommateurs.

Les Verts soutiennent un budget communal dynamique et responsable

L’automne a ses habitudes. En politique communale, c’est la saison de préparation du budget, un moment clé pour notre ville.

Les Verts seront attentifs à ce que le budget pour l’année 2015 reflète nos priorités politiques: investir pour l’avenir, favoriser l’émergence du bien-être et du sentiment de sécurité, entretenir la sobriété des dépenses administratives et continuer les efforts pour diminuer notre dette.

Une politique d’investissements ambitieuse et économe pour l’environnement

Cela passe par la poursuite de la réhabilitation de notre réseau routier afin que celui-ci intègre mieux les usagers les plus fragiles, piétons, enfants, seniors notamment. Dans cette perspective, les Verts sont satisfaits que les travaux du quartier Gordon-Benett/chemin de la Muraille se prolongent dès cette année par ceux de la route du Bois-des-Frères/avenue du Lignon. Les Verts seront très attentifs à ce que la dernière étape, réfection de la route d’Aïre, ne souffre d’aucun délais supplémentaire.

L’assainissement et la construction d’importants bâtiments communaux doit également se poursuivre (lieux d’animation, écoles, bâtiments administratifs), la baisse de nos dépenses énergétiques comme la mise a disposition de conditions de travail et d’accueil au public correctes en dépend.

Bien-être et sentiment de sécurité

L’action communale dans ce domaine doit impérativement être le lieu d’une politique de proximité intense. Police municipale au contact quotidien avec les habitants, déploiement sur l’ensemble de la ville de Vernier des correspondants de nuit, aménagements participatifs et conviviaux au pied des immeubles sont autant de points sur lesquels les Verts porteront une attention particulière car c’est là, plutôt que dans le tout-répressif, que se situe les priorités pour améliorer la qualité de vie des habitantes et des habitants de Vernier.

Une administration sobre

Depuis plusieurs années, les Verts se sont illustrés dans les débats budgétaires par des amendements notamment sur les dépenses énergétiques ou sur la consommation de papier qui ont amené l’administration municipale à modifier ses habitudes vers des pratiques plus économes. Les Verts continueront à faire des propositions allant dans ce sens et seront attentifs à ce que le budget 2015 continue dans cette voie vertueuse.

2015-2020

Au printemps 2015 les élections municipales se tiendront à Vernier. Dans cette perspective, l’assemblée générale des Verts a salué le bilan de l’actuel Conseiller administratif vert Yvan Rochat et a décidé de soutenir une nouvelle fois sa candidature à la Mairie de Vernier. Les Verts ont en outre soutenu le maintien de l’alliance qui prévaut depuis 2011 avec le Parti Socialiste et le PLR en soutenant les candidats Thierry Apothéloz, actuel Maire de Vernier et Pierre Ronget, Conseiller administratif. Cette alliance, approuvée également par les assemblées générales des partenaires PS et PLR est le garant pour les années 2015-2020 d’une politique communale sereine, dynamique, responsable et respectueuse de chacun dans notre formidable ville de Vernier.

Les Verts soutiennent une vraie mixité sociale à Vernier et dans les zones suburbaines

Au Conseil municipal du 2 septembre 2014, les Verts de Vernier ont déposé une résolution qui donne les moyens à la deuxième ville du canton de renforcer la mixité sociale, alors même que la commune est parmi celle qui a le plus de logements sociaux sur son territoire. Cette résolution a été renvoyée à l’unanimité à la Commission de l’environnement, aménagement du territoire et mobilité.

L’idée est simple: partant du constat que le cycle d’orientation du Renard, particulièrement délabré, sera déplacé à Châtelaine sur les terrains de foot de Balexert, l’espace qui sera ainsi libéré à Aïre doit faire l’objet, selon les Verts, d’un nouvel usage utile pour la ville de Vernier et le Canton qui en est propriétaire.

Les Verts de Vernier demandent donc aux autorités de mettre en place dès maintenant le processus qui permettra de transformer ces quelques 20’000 m2 en une zone villa. Celle-ci, en continuité de l’actuelle, renforcera la pérennité de l’habitat pavillonnaire à Vernier et amènera de nouveaux habitants, de la classe moyenne, renforçant ainsi la mixité sociale de la population communale.

Deuxième effet positif de cette proposition, les villas ainsi construites pourraient accueillir des familles qui vivent déjà dans d’autres pavillons situés là où des projets de construction d’immeubles sont bloqués parce que ces mêmes familles souhaitent continuer à vivre en villa et donc ne vendent pas. Là, des possibilités d’échange pourront se faire avec les nouvelles villas d’Aïre permettant ainsi de débloquer plus rapidement les projets de construction d’immeubles.

Les Verts souhaitent également que la ville de Vernier mène un processus analogue avec les 7000 m2 de parcelles qu’elle possède dans le même secteur juste à côté des tennis d’Aïre et qu’elle pourrait également déclasser en zone villa. Cela permettrait de piloter très directement le développement du territoire communal sans être dépendant d’intérêts tiers cantonaux ou privés.

La mixité sociale ne doit pas aller dans un seul sens. Forts de ces propositions concrètes, pragmatiques et justes pour notre territoire cantonal et communal, les Verts souhaitent créer des logements non pas pour une catégorie d’habitantes et d’habitants au détriment d’autres mais pour toutes et tous.

Le texte de la résolution: http://www.vernier.ch/dl.php/fr/53fd991ddea62/010.13_R_532_Proj.pdf

Oui à des chemins de fer sûrs et performants, Oui à la halte RER de Châtelaine ! Crèches: qualité et sécurité, pas d’économies sur le dos de nos enfants !

Le 9 février, le peuple suisse sera appelé à se prononcer sur des objets particulièrement importants.

OUI à des aménagements ferroviaires performants pour la ville de Vernier

Le financement et l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF) mettra à disposition des ressources suffisantes pour développer le réseau ferroviaire. Jusqu’en 2025, 6,4 milliards de francs seront affectés à la réalisation d’infrastructures dans toute la Suisse, mais aussi à l’exploitation, l’entretien et la sécurité des chemins de fer.
Les Verts de Vernier, se battent depuis de nombreuses années pour la construction d’une halte RER à Châtelaine, l’amélioration des cadences pour le RER La Plaine-Meyrin-Vernier-Genève et la couverture des voies CFF à Châtelaine. La décision que prendra le peuple le 9 février est donc cruciale pour un développement harmonieux de notre ville.
En effet, un vote positif bénéficiera à la ville de Vernier en posant les bases fi nancières qui permettront l’amélioration des cadences au ¼ d’heure de la ligne RER La Plaine-Meyrin-Vernier-Cornavin et la création d’une halte RER desservant Châtelaine. Avec un RER performant c’est plus de 20’000 habitants de Vernier qui seront au centre ville
en moins de 7 minutes et, grâce au CEVA, aux Eaux-Vives ou à Annemasse en moins 30 minutes.
En votant OUI:
√ Une nouvelle gare souterraine à Cornavin, sans supprimer de logements.
√ Une cadence au quart d’heure pour le réseau RER genevois.
√ L’amélioration de la circulation grâce au transfert de la route vers le rail.
√ Le développement de la desserte ferroviaire pour les habitantes et les habitants de la ville de Vernier.

Crèches: qualité et sécurité, pas d’économies sur le dos de nos enfants.

Genève connaît une forte pénurie de places en crèche et peine, plus globalement, à mettre en place des structures d’accueil de la petite enfance et cela alors même que le peuple a voté en juin 2012 un texte qui demande NON à des crèches au rabais! aux collectivités publiques de répondre aux besoins en la matière dans les 5 ans.
Les Verts ont toujours soutenus le développement des places de crèches et notamment ces dernières années avec la construction de deux établissements aux Libellules et à Vernier village mais également pour le futur en incitant le Conseil administratif à continuer sur cette voie avec pour 2015-2016 de nouvelles places aux Libellules et à Châtelaine-Concorde.
S’il ne fait aucun doute qu’il faut développer les possibilités d’accueil, crèches et maman de jour Il est par contre totalement inacceptable de faire des crèches « low cost » au détriment de la qualité du travail et de la sécurité pour nos enfants.
Les Verts disent NON à cette modification de la loi qui:
√ augmentera le nombre d’enfants par collaborateur (10 enfants de 2-3 ans pour 1 adulte et de 10 à 13 de 3-4 ans pour un adulte),
√ n’augmentera pas le nombre d’enfants dans les crèches (les mètres carrés par enfant sont restés inchangés),
√ alourdira la charge de travail des collaboratrices et des collaborateurs qui se doivent d’être particulièrement attentifs envers les enfants.

Aux Avanchets, à Aïre-Le Lignon, à Châtelaine, à Vernier-Village, aux Libellules, Notre vraie richesse c’est l’accueil, la diversité et la mixité !

En automne dernier le Parlement Suisse adoptait des mesures urgentes pour un nouveau durcissement de la loi sur l’asile. En réaction immédiate, les Jeunes Verts et les milieux de défense du droit d’asile se mobilisent et lancent un référendum contre cette révision de la loi jugée contraire au droit humain. Le référendum, aboutit en janvier 2013 et donnera le 9 juin la possibilité à la population suisse de se prononcer.
La position claire des Verts
Les Verts rejettent cette modifi cation de la loi. Au cours des 30 dernières années, le Parlement a procédé à dix révisions de la loi sur l’asile, en la durcissant régulièrement, sans pour autant parvenir à résoudre les questions liées à l’asile. Les nouvelles mesures, toujours plus dures, touchent aujourd’hui les personnes les plus faibles qui ont besoin d’une réelle protection.
Plus de 70% des demandeurs d’asile, dont le dossier est examiné par la Suisse, reçoivent une protection : l’écrasante majorité des requérants d’asile a vraiment besoin de notre aide, ce sont de vrais réfugiés! Ils représentent actuellement en Suisse seulement 0,94%
de la population.
Déplacer le peuple aux urnes chaque année sur les questions d’asile sans rien résoudre : c’est ce que propose l’UDC et la droite nationaliste!
Cette nouvelle loi supprimera notamment les procédures d’ambassade qui permettent jusqu’à présent à une personne persécutée dans son pays de s’adresser à une ambassade suisse pour faire évaluer ses chances d’obtenir l’asile en Suisse. Cette suppression incitera les réfugiés potentiels à recourir aux réseaux criminels de passeurs pour gagner la Suisse. Résultat: une exposition toujours plus forte aux persécutions encourues dans le pays d’origine et un coup de pouce de la Suisse au développement des réseaux mafieux!
Cette nouvelle loi supprimera la désertion comme motif d’asile. Ainsi, les porteurs de paix que sont les déserteurs lorsqu’ils refusent de servir l’armée d’un régime militaire dictatorial et qui mettent leur propre vie en danger se verront refuser l’asile en Suisse.
Elle crée de centres spéciaux pour « récalcitrants » : le fl ou de la défi nition pour les récalcitrants laissera la porte ouverte à l’arbitraire, et il sera difficile de recourir contre une telle assignation.
Cette loi donnera carte blanche au Conseil fédéral qui pourra instaurer à sa guise des phases-test dans la procédure d’asile durant les deux prochaines années, il pourra notamment réduire le délai de recours de 30 à 10 jours.
Quelles conséquences pour Vernier?
45% de la population résidente à Vernier est étrangère.Si l’on prend en compte la part de la population qui a au moins un père ou une mère d’origine étrangère, ce taux se rapproche de 70%.
Comme ville d’accueil et fière de sa diversité, Vernier ne peut accepter que l’on détériore encore une fois le droit d’asile. Le durcissement des lois sur l’asile est allé de pair ces dernières années avec un durcissement des lois sur les étrangers (en 2005 par exemple). Ainsi, chaque fois que l’UDC s’attaque à l’asile c’est pour ensuite s’attaquer
aux étrangers directement. La preuve ? Actuellement au parlement national une coalition de l’UDC et de la droite tente de mettre en place un durcissement des naturalisations notamment pour les jeunes, y compris ceux qui sont nés en Suisse.
Cette dérive doit être stoppée et c’est en votant NON le 9 juin prochain à la révision de la loi sur l’asile que nous habitants de Vernier arriveront à préserver ce qui fait notre richesse, l’accueil, la diversité et la mixité.

Ceci n’est pas un papillon!

… Mais la réalité de la pollution atmosphérique  dans notre Canton en 2011.

Cela signifie que :

1. La zone entourée d’une ligne rouge indique une qualité de l’air suffisamment détériorée pour avoir un impact nuisible sur la santé humaine (problèmes pulmonaires et respiratoires).
2. Cette pollution est due au dioxyde d’azote, NO2, qui est un gaz toxique et suffocant produit par les moteurs et les chauffages.
3. La zone entourée de rouge inclut ou touche directement 16 des 22 quartiers de Genève identifiés comme ayant la population la plus fragile socialement et économiquement.
4. Pour notre ville de Vernier, cette carte montre que Vernier village, Châtelaine et les Avanchets sont les plus sérieusement touchés.
Les Verts en axant leur politique sur la promotion des modes de transports les moins polluants (transports publics, vélo, marche), l’isolation des bâtiments existants et la construction de quartiers d’habitations limitant les rejets polluants, s’attaquent directement au scandale social que représente la pollution dans notre canton.

Concrètement cela passe notamment par :
√ la mise en place du système des vélos en libre service (10 stations réalisées à Vernier si les députés au Grand Conseil acceptent le projet),
√ l’amélioration continue du réseau de transport public (voie en site propre sur le pont du Mont-Blanc pour la ligne 6, extension des horaires pour le 19),
√ l’exigence que les nouveaux quartiers tels que ceux de l’Etang ou le long de la route de Vernier par exemple intègrent des critères propres aux écoquartiers (priorité aux habitants sans voiture, participation des habitants à l’élaboration des aménagements du quartier, place prépondérante de la nature en ville).

Pour Vernier: l’arrogance de l’Aéroport de Genève doit cesser!

Aéroport international de Genève: record battu en 2011 avec 13 millions de passagers et des perspectives de progression jusqu’à 20 millions pour ces 20 prochaines années!

Pourtant, avec plus de la moitié des vols passant au-dessus de leur tête les habitants des chemins Champs-Prévost, Coquelicots, Croisette, route de Vernier, route du Nant d’Avril, Bel Ebat, Champ-Claude, Louis-Pictet, Mouille-Galand, Montfleury, Delay, Sorbier, Crotte-au-Loup et Bouleaux n’ont pas fini d’être parmi les Genevois les plus soumis aux nuisances du trafic aérien.

Bon nombre d’entre eux sont par ailleurs menacés par la dépréciation de leur bien immobilier et foncier à cause des déclassements, demandés par l’aéroport et acceptés par le canton, de leurs habitations en zone industrielle.

Cerise sur la gâteau, l’aéroport planifie son développement territorial futur tout seul, dans son coin, sans contrôle démocratique et sans daigner la moindre coordination avec les communes avoisinantes et même en l’imposant à son autorité de tutelle, le Canton. Trois faits illustrent ce déni de droit:

– Le Canton a lancé des déclassements dans les zones d’habitation de Crotte-au-Loup, Montfleury et Signal afin de répondre à la demande de l’aéroport, ce dernier craignant de devoir indemniser les propriétaires des zones soumises au bruit qu’il génère.

– Le Conseil d’administration de l’aéroport refuse de communiquer son propre plan directeur aux autorités cantonales en charge de l’aménagement du territoire alors que celles-ci en ont un urgent besoin pour évaluer les futurs développement des quartiers voisins.

– Mercredi 25 janvier, à l’école de Cointrin est organisée une présentation publique pour le lancement du Plan Stratégique de Développement (PSD), Tête GVA. On y parle aménagement du territoire. La population concernée des quartiers de Cointrin, des Avanchets et de l’Etang est présente ainsi que l’autorité cantonale, Mark Muller, et les autorités communales des villes de Meyrin, Pierre-Alain Tschudi et de Vernier, votre serviteur. Alors que chacun se prête au jeux du dialogue avec la population, l’aéroport de Genève partie prenante du PSD est absent de la réunion, refusant ainsi le dialogue avec la population.

Entendons-nous bien, il ne s’agit nullement de demander la fermeture du l’aéroport. Cette infrastructure de transport a largement fait la preuve de sa nécessité pour Genève et sa région. Il est par contre inadmissible et tout simplement antidémocratique que cette institution refuse de coopérer avec les collectivités publiques et leur représentants élus démocratiquement.

Il est donc temps d’intervenir pour rappeler que c’est le Canton, en consultation des communes, qui décide de l’aménagement du territoire et non l’aéroport et son conseil d’administration.

Un bon calcul pour Vernier! Sortir du nucléaire + Economie Verte = Emplois et moins de citernes

Vernier est certainement l’une des villes de Suisse où le débat sur l’énergie est particulièrement crucial. Souffrant depuis de trop nombreuses années des choix énergétiques cantonaux qui lui valent aujourd’hui d’accueillir une centaine de citernes et demain de risquer de se voir infl iger une usine à gaz, les habitant-e-s de Vernier ont toutes les bonnes raisons de soutenir les initiatives fédérales lancées par les Verts. Sortir du nucléaire et investir dans l’économie verte sont des objectifs clairs qui auront une infl uence concrète et positive pour Vernier.

  • Initiative populaire: Sortir du nucléaire

L’initiative demande que la Suisse sorte du nucléaire d’ici 2029 au plus tard, la loi fixant une durée d’exploitation des centrales nucléaires de 45 ans au maximum. Si leur sécurité n’est plus assurée, elles doivent être arrêtées plus tôt. La sortie du nucléaire est un objectif réalisable. L’initiative pour la sortie du nucléaire met l’accent sur les trois «E»: économies, efficience, énergies renouvelables.

  • Initiative populaire pour une économie verte

L’économie suisse fonctionne comme si nous disposions de trois planètes. Or nous n’en avons qu’une. L’objectif de l’initiative populaire pour une économie durable et utilisant les ressources avec efficience est de réduire notre empreinte écologique à une seule planète d’ici à 2050. Notre économie du tout-jetable doit se transformer en une économie circulaire, qui revalorise ses émissions et ses déchets et réduit drastiquement gaspillage et pollutions. Pour y parvenir, l’initiative impose au Conseil fédéral une procédure crédible et met à sa disposition un choix d’instruments, par exemple des soutiens à la recherche, des critères écologiques pour les marchés publics ou des incitations fiscales positives.

Pour télécharger les feuilles de signatures et obtenir plus d’informations: www.verts-ge.ch