La verte Esther Schaufelberger devient présidente du Conseil municipal de Vernier!

Le Conseil municipal de la ville de Vernier est désormais présidé par une Présidente: la verte Esther Schaufelberger, Conseillère municipale depuis 2011.

Première citoyenne de la ville de Vernier, l’honneur qui lui revient pour cette année 2017-18 est particulièrement mérité tant son travail au sein du Conseil municipal a été constructif et performant.

De ce travail on notera entre autres et de manière non exhaustive les actions suivantes votées par le Conseil municipal:

  • Soutien à la biennale d’art aux Libellules.
  • Développement en commun entre les villes de Genève et de Vernier de locaux scolaires, parascolaires et crèches dans le quartier de la Concorde.
  •  Développement de l’habitat coopératif à Vernier.
  •  Solidarité avec les réfugiés syriens.

Belle année de présidence, Madame la Présidente!

Des fleurs et de la bonne humeur – atelier BOMBE à graines!

Les Verts de Vernier vous invitent à un atelier de fabrication et de lancer de bombes à graines (petite boule composée d’un mélange de terreau, d’argile et de graines. Elles peuvent être lancées dans des endroits mornes et leur redonner vie !)

Dimanche 11 juin à 11h
Parc du Jardin Robinson de Châtelaine-Balexert
Avenue Crozet 39
1219 Châtelaine

Venez nombreux avec de la bonne humeur et un pique-nique.
Activité gratuite pour tout âge !
Matériel et boissons offerts.

En cas de pluie, l’atelier sera déplacé à l’école de Balexert (av. du Pailly 15)

Fin vers 14h.

Le vert à la conquête de Châtelaine

On le connaissait bien, il était bleu, c’était le garage à moto de Châtelaine. Depuis  quelques semaines il a disparu. A la place, on y trouvera bientôt des espaces verts pour les habitants : jardins urbains, place de jeux, tables et bancs pour se délasser, pique-niquer avec des amis ou en famille.

Le cœur de Châtelaine se transforme, ouvre des espaces aux habitants, le béton recule, des places de parking seront bientôt remplacées par les salades et du basilic !

L’autre bâtiment, celui d’à côté, deviendra le lieu d’accueil des « food trucks » du quartier, restauration variée garantie tous les jours.

Un tel projet constitue une étape importante de la transformation de ce quartier, le béton, la dureté des aménagements d’antan laisse le pas à la vie, aux loisirs, au plaisir des rencontres.

Les Verts de Vernier y sont pour quelque chose! A force de ténacité, de questions posées au Conseil municipal ou en commission, nous avons rappelé au Conseil administratif l’impératif de réaménager ce secteur en y créant des espaces propices aux habitants et aux rencontres. En octobre 2016 le projet était enfin voté, malgré le refus des groupes MCG et PDC. On le voit se réaliser sous nos yeux actuellement et il sera à disposition de toutes et de tous dès le mois de juin. C’est cela aussi la politique, celle des Verts, être persévérant, rappeler régulièrement à l’exécutif la mise en œuvre des priorités, combattre les tenants du béton et, in fine, offrir de nouveaux espaces
verts à la population.

Xavier Chillier: un Vert en prose!

Bonjour Xavier, Avec toi nous poursuivons notre série d’interviews pour mieux connaître les membres des Verts de Vernier.

Tu es en train de faire ta deuxième législature au Conseil municipal (CM) et tu es depuis six ans au  bureau du CM. Est-ce que tu peux nous expliquer ce qui s’y passe?

C’est un peu l’organe exécutif du CM; il décide de l’ordre du jour des séances et c’est là où les choses se disent vraiment, c’est en quelque sorte le pouls du municipal.

Tu vas quitter le bureau juste avant de prendre la présidence ?

J’aurais préféré après, mais j’ai déjà présidé le CM en 2013-2014 ; d’autres Vert-e-s souhaiteraient présider, j’ai accepté de laisser ma place.

A côté de la politique, tu travailles à l’Université de Genève comme enseignant. Quel est ton domaine d’activité?

Je suis physico-chimiste. Depuis une douzaine d’années, j’enseigne aux étudiant-e-s de biologie, de pharmacie, des sciences de la Terre et de l’environnement.

Tu es un scientifique, cependant tu viens de publier ton 5e roman. Comment se fait-il que tu te sois lancé dans l’écriture?

J’ai commencé mes études par les lettres, la philosophie et le français, puis j’ai rapidement bifurqué vers les sciences. Il était normal que je mette en scène la science dans des romans…

Quel est le thème de ton dernier roman «Aseptique»?

Dans ce roman, je mets en scène une société extrêmement hygiénique mais qui produit énormément de déchets. Ces déchets envahissent toute la planète…

Ce n’est pas sans nous rappeler quelque chose?

Oui, c’est hautement allégorique. C’est une société utopiste qui aurait mal tourné, une sorte d’extrapolation de la nôtre, sans une certaine conscience écologique.

Est-ce que tu vas poursuivre ton activité d’écrivain?

Oui, je suis déjà en train d’écrire un essai intitulé «Un amour de chimie, heurs et malheurs de la partie fine entre chimie, art et société». Nous te remercions beaucoup pour ton travail au sein du bureau, et nous nous réjouissons d’avance de pouvoir te lire dans toutes les bibliothèques de Vernier.

Granit Metushi: ce jeune élu vert s’est lancé dans un projet humanitaire

Nous entamons une série d’interview pour mieux connaître les membres des Verts de Vernier.

Granit, tu n’as que 25 ans, mais tu es déjà très actif. Infirmier et conseiller municipal, tu as malgré tout trouvé le temps de mener à bien un projet en lien avec le Kosovo, ton pays d’origine. Tu souhaitais nous en parler. Comment t’es venu l’idée de ce projet?
L’été 2015, je suis parti en vacances au Kosovo dans le ville de Ferizaj et mon oncle était hospitalisé. C’est en lui rendant visite que je me suis rendu compte des importants besoins en matériel de cet hôpital.

Qu’as-tu décidé de faire?
Je me suis mis en lien avec l’association humanitaire «Halil Jahiu» pour définir les besoins de l’hôpital et à mon retour, j’ai pris contact avec la clinique Joli-Mont où je travaille pour voir s’ils étaient d’accord de m’aider. Ils ont accepté de fournir du matériel. Pour que le projet puisse aboutir, il a fallut l’aide de plusieurs personnes au Kosovo pour s’occuper des démarches administratives, dont M. Elmi Raçica qui est parlementaire au Kosovo et Burim Karameta ministre de la santé de la commune concernée.

Combien de temps as-tu eu besoin pour faire aboutir ce projet?
Il m’a fallu une année en tout. J’ai eu besoin de temps pour réunir le matériel. Il fallait des lits, des fauteuils roulants, des instruments stériles pour le bloc opératoire, un élévateur
pour déplacer les patients sans mobilité et beaucoup d’autres choses.

Comment tout ce matériel qui est très volumineux a-t-il été acheminé au Kosovo?
Quand tout a été réuni, j’ai offert le transport dans un camion qui fait régulièrement le trajet Genève-Kosovo. Après trois jours de trajets et avoir réalisé les démarches à la douane, nous avons pu offrir ce matériel le 20 septembre 2016.

Ça a été un petit événement. J’ai été interviewé par la chaine de télévision locale ainsi que par un journaliste très connu au Kosovo, M. Abdullah Imeri. Cela m’a montré à quel point ce matériel était nécessaire et allait permettre de soigner les malades dans de meilleures conditions.

Je remercie beaucoup la clinique Joli-Mont sans laquelle rien n’aurait été possible. Ce projet me tenait vraiment à cœur et j’espère que j’aurais d’autres occasions d’apporter de mon aide.

Les Verts contre le démantelement des transports publics

Depuis 10 ans, l’action des Verts de Vernier, tant au Conseil administratif qu’au Conseil municipal, en faveur d’une meilleure desserte de notre territoire communal à des tarifs raisonnables a été couronnée de succès. On se souviendra notamment:

  • de l’arrivée des lignes 28 et 57 à Vernier-Village et dans la ZIMOGA,
  • du renforcement de la ligne 51 pour Aïre,
  • du développement de la ligne 19 aux horaires du soir et du week-end,
  • du soutien de CHF 150.– pour l’achat de chaque abonnement annuel junior, et de CHF 100.– pour les seniors.

En 2014, le peuple a accepté l’initiative de l’AVIVO pour une baisse des tarifs des TPG. Comme mesures punitives, le Grand Conseil et le Conseil d’Etat ont refusé de compenser la perte budgétaire occasionnée par la baisse de tarif, ce qui s’est traduit par un cercle vicieux de baisses de l’offre en transports publics. Il est possible aujourd’hui de sortir de ce cercle vicieux.

Pour notre ville, ce cercle vicieux se concrétise par des mesures bien palpables : Habitantes et habitants des quartiers de Châtelaine, Le Lignon et Vernier-Village, ce qui nous est imposé pour 2017, c’est moins de bus 6, 7, 9 et 19 ainsi qu’une diminution à l’heure de pointe des lignes 28 et 57 alors que la population de notre commune ne cesse d’augmenter. On marche sur la tête!

Pire encore, la ligne interquartier (Lignon, Châtelaine, Avanchets, Vernier-Village) tant demandée par la population de notre ville ne pourra pas être mise en œuvre
comme prévu ce printemps. Elle est reportée fin 2017 ou plus tard encore…

Ces mesures à l’envers du bon sens ne pourront être évitées que d’une manière: ce printemps la population genevoise doit accepter les nouveaux tarifs UNIRESO, attaqués en référendum par les partis cantonaux MCG, Ensembles à Gauche et Socialiste. Verniolans, allez défendre vos intérêts en votant pour les nouveaux tarifs, seuls garants d’une offre de transports publics  de qualité.

Les Verniolanes et les Verniolans qui poirotent aux arrêts, qui pestent contre l’absence de connexions adéquates pourront compter sur le soutien des Verts de Vernier pour que cesse cette spirale néfaste. L’augmentation des prestations des transports publics genevois doit redevenir, comme dans les années 2005-2013, la priorité de nos autorités politiques cantonales.

14’400 signatures pour limiter les nuisances de l’aéroport

Lancée au mois d’août 2016 par des associations d’habitants et de protection de l’environnement, l’initiative pour un pilotage démocratique de l’aéroport a été déposée le 15 décembre dernier. C’est un premier succès qu’il faudra confirmer lors de la votation. Il faudra pouvoir compter sur une mobilisation très forte dans notre commune et les communes voisines. Les Verts de Vernier se sont fortement engagés pour soutenir l’Association des intérêts de Vernier-Village ainsi que l’Association des habitants de Montfleury et de Crotte-au-Loup dans leur récolte de signatures. A cet égard on aura pris note que le PLR et les Socialistes ont également participé à cet effort. Visiblement, les autres partis avaient mieux à faire qu’à défendre la qualité de vie des Verniolans…

Budget 2017, responsabilité, solidarité, unanimité!

Avec 113 millions de charges pour autant de revenus et 39 millions d’investissements, le budget pour l’année 2017 a été pour la première fois depuis longtemps adopté à l’unanimité des Conseillers municipaux.

Les Verts de Vernier ont contribué à plus d’un titre à ce succès.

En assumant leurs responsabilités

  • En maintenant une ligne claire concernant les charges.
  • En acceptant les augmentations pour l’ouverture de nouvelles crèches.
  •  En suivant les besoins en investissements que notre ville connaît avec notamment la densification de Châtelaine et la construction de l’Etang.
  • Mais en posant un regard restrictif sur les autres augmentations de charges de personnel.

En soutenant le principe de solidarité

Les Verts ont ainsi proposé et obtenu l’augmentation de CHF 10’000.– du montant pour l’aide au pays en voie de développement. A l’heure où notre monde s’affole, il nous parait absolument indispensable de tenir une ligne visant à continuer de développer les programmes d’aide internationale qui permettent de réduire les inégalités entre pays riches et pauvres.

Un vote à l’unanimité

Alors que les discussions budgétaires pouvaient s’envenimer sur la question de l’augmentation des jetons de présence (rejetée par les Verts et finalement par une majorité du CM). Les Verts ont refusé le passionnel et la démagogie dans la tenue de ce débat permettant ainsi d’éviter l’exacerbation des positions et le maintien d’une ambiance favorable à la belle unanimité qui s’est exprimée quelques instants plus tard lors du vote final du budget.

La diminution de la dette municipale n’est pas que financière

Budget 2017, son étude approfondie occupe une bonne partie du temps de la commission des finances en octobre et novembre. Exigeant pour notre environnement, socialement progressiste et financièrement responsable, les Verts au Conseil municipal agissent avec la détermination de ne pas faire supporter aux générations futures les éventuels manquements de ceux qui décident aujourd’hui.

A cet égard, la politique énergétique de la ville de Vernier est une démonstration exemplaire de ce qu’apportent les Verts dans le débat et les décisions politiques. Grâce à notre engagement, le Conseil administratif peut présenter un budget Energies 2017 en baisse de plus de 8% par rapport à 2015, réalisant une économie de CHF 200 000.–.

Plus en détail, les montants destinés aux consommations de chauffage pour les bâtiments communaux affichent une baisse de 11% depuis 2005 et de 12% pour la consommation d’électricité. Ces résultats sont d’autant plus probants qu’entre temps les surfaces à éclairer et à chauffer ont considérablement augmenté, pas moins de 20 nouveaux bâtiments ou locaux ont été mis à disposition pour des activités administratives ou associatives.

Tout cela ne peut évidemment pas se faire d’un coup de baguette magique. L’engagement des services, celui des Energies en tête, la collaboration des employés municipaux et les investissements ciblés efficacement sont un impératif pour réussir une telle politique énergétique. Là encore les Verts sont au front dans leur travail politique au Conseil municipal, les investissements votés depuis 10 ans soulignent notre engagement :

  • Remplacement des vitrages : 9 bâtiments.
  • Amélioration de l’isolation thermique : 4 bâtiments.
  • Réalisation de la transition énergétique vers les énergies renouvelables : 10 bâtiments.
  • Eclairage : 5 bâtiments et 330 points lumineux de l’éclairage public assainit.

A cela on peut rajouter les 6 actions « Nouvelle lumière » à destination de la population verniolane et qui permet aux habitants d’économiser entre 10 et 15% sur leur facture SIG.

Une politique énergétique verte, c’est la garantie d’un avenir meilleur, d’une qualité environnementale retrouvée et de finances seines pour les générations à venir. C’est ce que font les Verts jours après jours dans notre commune, mais également dans toute la Suisse en nous demandant le 27 novembre prochain de voter pour la sortie du nucléaire.

Aéroport: une initiative salutaire

Les Verts de Vernier saluent le lancement le 11 août dernier de l’initiative populaire cantonale «Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève». 

Soutenue par une dizaine d’associations environnementales et d’habitant-e-s, cette initiative est le signe particulièrement bienvenu d’une prise de conscience de la part des habitant-e-s de la rive droite. Ceux-ci ont décidé que l’aéroport c’est notre affaire, celle des citoyennes et citoyens de Genève, usager-ère-s, mais également voisin-ne-s qui en subissent les nuisances entre 6h et 24h, 7 jours sur 7.

En substance que dit cette initiative?
  • L’aéroport est un établissement de droit public. Il est donc hors de question de le mettre entre les mains de capitaux privés, éloignés des préoccupations locales et uniquement intéressés par la maximisation de leurs profits.
  • L’Etat doit trouver un équilibre entre les bénéfices apportés par l’aéroport et les nuisances qu’il en coûte à la population et à l’environnement.
  •  Dans le cadre du développement de l’aéroport, l’Etat doit prendre des mesures pour limiter le bruit, la pollution de l’air aux particules fines et l’émission de gaz à effet de serre.
  • L’aéroport rend compte aux instances élues communales et cantonales des résultats qu’il obtient pour la mise en œuvre des points 2 et 3.
Utilité publique – équilibre – santé et environnement – suivi démocratique

Quatre principes simples et évidents qui doivent s’appliquer à l’aéroport et que les Verts de Vernier soutiennent sans réserve.

Car nous voulons préserver la qualité de vie dans tous nos quartiers, notamment à Vernier village, et permettre aux générations à venir de continuer à vivre dans un environnement sain. Il n’est donc plus acceptable que la politique de laisser-faire à l’égard de l’aéroport perdure.
Pour toutes ces raisons, signez et faites signer l’initiative que vous pouvez trouver ci-dessous.

feuille-initiative-populaire-aeroport
Feuille de signature de l’initiative populaire « Pour un pilotage démocratique de l’Aéroport de Genève »

Economie Verte: une chance pour notre ville

Le 25 septembre prochain, les Suisses sont appelés à voter en faveur de l’initiative pour une économie verte et durable, qui fixe un objectif ambitieux à 2050. Cette proposition faite à la population et lancée par les Verts est une chance à saisir pour améliorer notre environnement et consolider durablement la prospérité de notre économie.

Dans le cas de Vernier, elle est une formidable opportunité pour un développement écono-
mique harmonieux de la ville, demandé par toutes les forces politiques.

En substance que propose cette initiative? Que les pouvoirs publics (confédération, cantons et communes) aident l’économie à être plus économe en consommation de matières premières et à utiliser au maximum les déchets produits en les réutilisant autant que possible pour l’activité économique.

Le résultat ne peut qu’être bénéfique pour tout le monde, moins de déchets et de pollution et un coup de fouet à la créativité économique notamment dans le domaine du recyclage et des technologies propres (clean tech).

Sur ces deux aspects la ville de Vernier a énormément à gagner par l’acceptation d’une telle initiative. Celle-ci permettra d’orienter nos zones d’activités vers de nouvelles implantations qui devront tenir compte de la question de leurs déchets, de la nature même de leurs activités et de la consommation d’énergie. Une baisse de trafic serait acquise à l’aide de plans de mobilité d’entreprise rendus systématiques, les systèmes de récupération de la chaleur profiteraient aux logements alentours par une mise en commun des ressources. Deux mesures simples parmi d’autres.

Alors que Vernier est une des rares communes du Canton de Genève à avoir un plan directeur des énergies, document guide qui permet d’orienter nos décisions urbanistiques vers une meilleure efficacité énergétique et le transfert vers les énergies renouvelables, une telle initiative permettra la mise en œuvre facilitée d’une économie verniolane actrice de la qualité de vie de toutes et tous.