Archives de catégorie : Non classé

Echo de la Séance du Conseil municipal du 17 mai 2022

La séance à démarrée avec la prestation de serment de Mme Thérèse OSMAN WATA, qui succède à Mme Esther SCHAUFELBERGER démissionnaire. Nous sommes heureu.se.x.s de l’accueillir au sein de notre groupe et nous réjouissons de collaborer avec elle.  Nous remercions Esther pour son engagement à nos côtés durant toutes ces années.

Pour cette 3ème année de législature, le Conseil municipal a élu un nouveau bureau. La présidente sera verte ! La candidate Mélina BUNTSCHU, que nous avons proposé, a été élue à l’unanimité du Conseil, voici un extrait de son discours d’entrée en fonction :

« Vernier m’a vu grandir, c’est donc un immense honneur de pouvoir participer de manière concrète à son histoire. Je me suis investie en politique parce que je crois au plus profond de moi qu’il reste encore et toujours du travail sur passablement de sujets.  Je suis convaincue qu’en s’y mettant ensemble, nous pourrons donner à Vernier, à ces habitant.e.s un avenir durable et en adéquation avec l’environnement. « 

Nous la félicitons vivement pour son élection et nous réjouissons de suivre cette année de présidence à ses côtés.

Notre groupe a également soutenu la proposition du Conseil administratif relative à l’approbation des comptes annuels 2021, que le Conseil municipal a accepté dans sa majorité.

ÉCHO du Conseil Municipal du 21 décembre 21

Hier soir, le Conseil municipal de la Ville de Vernier a voté son budget de fonctionnement pour l’année 2022.

Esther Schaufelberger, lors de sa prise de parole au nom du groupe des Vert.e.s. de Vernier,  revient sur le programme de législature et salut les résultats économiques et éclogiques notamment sur la réduction des dépenses énergétiques et les aménagements consacrées à la mobilité douce.« Nous saluons la réduction des dépenses pour frais d’énergie de CHF 120’000 par rapport à l’année précédante. Nous voyons ici justement le résultat économique et écologique des rénovations faites ces derniers années, et plus largement de la politique énergétique que mène la commune depuis plusieurs législatures. » Esther Schaufelberger

Nous sommes convaincus que Vernier peut  aller encore plus loin et mettre en place une meilleure gestion des déchets et lutter activement contre les îlots de chaleur en amenant davantage de nature en ville.

Notre groupe est également fière d’avoir proposé une motion « Pour la première Carte Junior offerte » portée par Mélina Buntschu, qui offre à chaque enfant habitant notre commune fêtant son 6ème anniversaire, la carte junior proposée par les CFF. Cette carte, d’une valeur de 30 chf, permet à l’enfant accompagné d’un adulte avec un ticket en cours de validité, d’emprunter l’ensemble du réseau des transports publiques de Suisse et CFF (Train, bateau et bus ) pour une année. Le Conseil Municipal a hier soir accepté dans sa majorité ce texte. Un moyen de soutenir les familles mais aussi de donner une visiblité à une offre qui met en avant la possibilité de se déplacer en transports en commun.

Nous avons également déposé et voté une résolution portée par Cédric Briner qui vise à demander à l’Association des Communes Genevoises de mettre en place une conférence/formation dédiée aux élu.e.s pour sensibiliser davantage à l’urgence climatique. Ce n’est pas une fiction, c’est une réalité. Il est important de sensibiliser et d’informer correctement pour pouvoir, ensemble, agir pour notre planète.  

Nous vous souhaitons à toutes et tous de belles fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous .

Unis pour une ceinture urbaine respectueuse: merci pour votre soutien !

Les Vert.e.s de Vernier remercient toutes et tous les signataires de la pétition lancée en février dernier «Stop au trafic de transit». Ce sont ainsi 956 signatures manuscrites qui ont été récol­tées et remises au grand conseil le 13 avril dernier.

Les nombreuses signatures récoltées en cette période par­ticulière matérialisent l’importance du sujet pour la popu­lation et donnent du poids aux revendications des villes touchées par la moyenne ceinture.

Vernier, Genève, Carouge, Chêne-Bougeries et Lancy font front commun

En février dernier le canton de Genève publiait sa feuille de route 2021-2023 pour la mise en œuvre de la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée (LMCE). Celle-ci a vivement fait réagir vos élu.e.s vert.e.s à Vernier, mais aussi en ville de Genève, Carouge, Lancy et Chêne-Bougeries. Tou.te.s s’inquiètent de l’impact sur la population et l’en­vironnement du projet de moyenne ceinture routière, qui tel que présenté actuellement ne répond pas aux enjeux climatiques et de santé des habitants.

Les cinq maires, qui représentent 60% de la population cantonale, unissent à présent leurs forces pour que le can­ton réalise une ceinture routière «Dans le respect de la santé des riverains» et «en cohérence avec les objectifs du plan climat cantonal», lequel implique «une réduction de 60% des émissions de CO2 à l’horizon 2030».

[COMMUNIQUÉ] A Vernier, un millier de voix s’élèvent contre l’augmentation du trafic de transit

Les Vert.e.s de Vernier ont déposé le 13 avril au Grand Conseil une pétition signée par près d’un millier de citoyennes et citoyens, demandant une réduction significative du trafic et du bruit routier sur les grands axes de la commune, notamment la moyenne ceinture, ainsi que le respect du Plan climat cantonal, qui prévoit une réduction de 60% des émissions de CO2 d’ici 2030. Elle sera à l’ordre du jour de la prochaine session du Grand Conseil.

La Ville de Vernier, 6ème ville de Suisse romande, concentre de nombreuses nuisances comme nulle autre commune en Suisse : bruit et pollution de l’aéroport, autoroute au cœur de la commune, présence des pétroliers, etc…. Sans oublier l’important trafic de transit (90% de la circulation !) et les aménagements prévus dans le cadre du développement de la moyenne ceinture routière. En effet, le Conseil d’État prévoit d’augmenter le trafic sur plusieurs grandes routes qui traversent la commune, que ce soit la route de Vernier, la route de Meyrin, l’avenue Louis-Casaï ou l’avenue du Pailly. Sur l’avenue de l’Ain, c’est même 20% de trafic supplémentaire qui est attendu pour atteindre 60’000 véhicules par jour ! Or, sur tous ces axes déjà surchargés aujourd’hui, les normes de bruit sont pourtant largement dépassées et ce dans des quartiers densément habités ou en voie de le devenir. Nous disons STOP !

Continuer la lecture de [COMMUNIQUÉ] A Vernier, un millier de voix s’élèvent contre l’augmentation du trafic de transit

Changeons de cap. Maintenant. Ensemble.

Fabienne Fischer réunit à la fois une vision ambitieuse d’avenir pour Genève et les compétences pour la mettre en œuvre. En ancrant le Conseil d’État à gauche, nous pourrons réaliser les réformes structurelles sur les plans écologique, social et économique, dont les Genevois·e·s ont besoin aujourd’hui.

En 2021, nous pouvons sortir de la crise sanitaire par le haut.

En défendant la justice sociale pour toutes et tous. En répondant concrètement à l’urgence climatique. En nous engageant dans une transition économique solidaire et responsable. En retrouvant un Conseil d’Etat apaisé et efficace. Genève peut, dès maintenant, sortir des crises passées et renouer avec l’optimisme et la qualité de vie.
Le 7 mars, votez Fabienne Fischer au Conseil d’État!

Vernier suffoque: STOP au trafic de transit!

Pétition adressée au Grand Conseil du Canton de Genève

Ras-le-bol des nuisances du trafic de transit !
Vernier n’est pas un hub autoroutier !
Nous ne voulons pas d’un « périph’ » en plus de l’autoroute !

Pétition à signer en ligne ici
https://www.change.org/p/grand-conseil-du-canton-de-gen%C3%A8ve-vernier-suffoque-stop-au-trafic-de-transit

Le saviez-vous ? 90% des véhicules motorisés qui entrent dans notre commune ne font… que la traverser ! La Ville de Vernier est depuis trop longtemps la victime du trafic de transit. Le dernier diagnostic local de sécurité le confirme : 79.5% de la population de la commune se plaint du « bruit excessif de véhicules à moteur ».

La situation n’est malheureusement pas près de s’améliorer. En effet, dans le cadre du développement de la moyenne ceinture routière actuellement à l’étude, le Conseil d’Etat prévoit au contraire d’augmenter le trafic sur plusieurs grandes routes qui traversent notre commune, que ce soit la route de Vernier, la route de Meyrin, l’avenue Louis-Casaï ou l’avenue du Pailly. Sur l’avenue de l’Ain, c’est même 20% de trafic supplémentaire qui est attendu pour atteindre 60’000 véhicules par jour ! Sur tous ces axes, déjà surchargés aujourd’hui, les normes de bruit sont pourtant largement dépassées.

Et tout cela alors que le plan climat cantonal prévoit une réduction de 60% des émissions de CO2 à l’horizon 2030 ! On nage en pleine aberration !

Nous disons STOP !
Le désengorgement nécessaire du centre-ville ne doit pas se faire au détriment de la périphérie !

Nous demandons donc aux autorités cantonales :

  • qu’elles respectent et appliquent le plan climat cantonal qui prévoit une réduction de 60% des émissions de CO2 à l’horizon 2030,
  • que les futurs aménagements sur les routes de Vernier et de Meyrin, ainsi que sur les avenues du Pailly, de l’Ain et Louis-Casaï, conduisent à une réduction significative de la circulation et du bruit routier.

Pétition à signer en ligne ici
https://www.change.org/p/grand-conseil-du-canton-de-gen%C3%A8ve-vernier-suffoque-stop-au-trafic-de-transit

Mathias Buschbeck: « La nouvelle législature commence, merci ! »

D’abord merci à ma famille qui m’a toujours soutenu dans tous mes choix et où j’ai toujours pu puiser ma force.

Mes amis qui ont toujours su m’encourager quand j’en avais besoin.

Yvan Rochat, qui m’a guidé depuis ma désignation comme candidat et qui a tout fait pour que la transition se passe au mieux.

Les coprésidentes des Verts de Vernier « mes co-prez » comme je les appelle, dont je ne compterai pas les heures à se défoncer pour notre section.

L’ensemble des candidats verts au Conseil municipal qui se sont battus pour faire avancer notre projet politique.

Mes colistiers Martin Staub et Gian-Reto Agramunt avec qui je me réjouis de me lancer dans cette aventure.

Et enfin bien sûr les Verniolanes et les Verniolans qui m’ont accordé leur confiance.

J’ai pris mes fonctions le 1er juin dans un contexte difficile mais qui ne fait que renforcer mes convictions qu’il faudra changer notre mode de vie et de consommation pour une société durable et solidaire.

Au boulot !

Yvan Rochat: « La collégialité au service de la recherche de l’intérêt général. »

Chères amies verniolanes,
Chers amis verniolans,

Je me permets de vous adresser ces quelques lignes en ces moments d’inquiétude où nous-même, notre pays, nos voisins et le tiers des habitants de notre planète devons prendre nos responsabilités pour empêcher l’épidémie de Coronavirus d’emporter les plus fragiles d’entre nous, de désorganiser nos systèmes de santé et fragiliser nos emplois.

La Ville de Vernier a connu le 15 mars dernier l’élection d’un nouveau Conseil municipal et le premier tour de l’élection du Conseil administratif. Malgré la situation difficile que nous connaissons, il est indispensable que nous ne remettions pas à plus tard notre réflexion et nos choix politiques qui guideront Vernier ces 5 prochaines années. Renoncer à voter le 5 avril, nous ferait prendre le risque de rajouter à la crise de santé publique que nous connaissons, une crise démocratique jamais vue depuis plus de 150 années de suffrage universel et libre à Genève.

Depuis qu’en 2011 Thierry Apothéloz, Pierre Ronget et moi-même avons commencé à siéger ensemble au Conseil administratif, la vie politique de Vernier a connu une évolution importante. Les guerres de tranchée d’avant ont fait la place aux débats de fond, certes parfois vifs mais toujours respectueux, et à la recherche d’une concorde constructive capable de sortir Vernier des idées reçues qui la minaient. Nous avons ainsi pu rapprocher considérablement l’action publique de la population grâce notamment aux contrats de quartier, en développant la participation autour de nouveaux projets ou en soutenant l’effort de chacun pour une mobilité plus durable et respectueuse de l’environnement…

Cette concorde est un bien précieux pour la Ville de Vernier et ses habitants, je souhaite qu’elle puisse continuer à s’épanouir car elle est notre meilleure assurance pour que nous défendions avec force l’évolution de la qualité de notre cadre de vie. En ce sens, j’ai la profonde conviction que le choix de Mathias Buschbeck et de Gian-Reto Agramunt pour rejoindre notre Maire Martin Staub brillamment réélu le 15 mars a tout son sens et permettra de perpétuer cette valeur de notre pays qu’est la collégialité au service de la recherche de l’intérêt général.

Mathias Buschbeck, que je connais depuis une quinzaine d’année, a cette capacité d’associer de fortes convictions à une grande finesse d’analyse. C’est la marque d’un humanisme à tout épreuve et d’une passion pour les gens, leur vie et leurs espérances. Son parcours l’a profondément ancré dès son enfance à Vernier puisqu’il y a habité chacun de nos quartiers, devenant ainsi incollable sur les raccourcis des Avanchets, les enjeux de la halte RER de Châtelaine, les défauts et qualités du stade de football d’Aïre-Le Lignon, le bruit des avions au village ou les espaces naturels de notre commune. Durant toutes ces années au Conseil administratif de Vernier, j’ai ainsi pu, moi le débutant en politique, l’enfant de Meyrin ayant transité par les Eaux-Vives et Carouge, bénéficier de son amitié, de son soutien bienveillant et de ses conseils avisés lorsque je les sollicitais.

Bien que je connaisse moins bien Gian-Reto Agramunt, j’ai pu observer chez lui, dans nos échanges et contacts, le calme, la capacité d’écoute et le respect d’autrui. Ce sont des caractéristiques qui deviennent rares dans la politique d’aujourd’hui alors qu’elles sont d’une infinie utilité pour continuer d’avoir un gouvernement capable de concordance.

Vous l’aurez compris, pour le deuxième tour du 5 avril prochain, la mobilisation et le vote en faveur des deux seuls candidats capables de mener une action collégiale et constructive, Mathias Buschbeck et Gian-Reto Agramunt, pour compléter l’équipe exécutive de notre ville avec Martin Staub sont évidents et indispensables.

Bien évidemment, j’aurais préféré vous dire cela de vive voix, sur un stand par exemple, où, après une poignée de main, autour d’un verre de jus de pomme chaud, nous aurions parlé de notre Ville de Vernier et des enjeux qui l’attendent. Cela ne pourra pas se faire car comme vous je m’astreins au confinement ainsi qu’à la rareté des contacts. Quoiqu’il en soit, je vous remercie de m’avoir patiemment lu et je vous souhaite, chères amies verniolanes, chers amis verniolans, de prendre soin de vous et des vôtres.

Yvan Rochat
Conseiller administratif de Vernier 2007-2020

Solidaire et responsable, une alliance pour Vernier

Les Vert.e.s remercient les Verniolan·e·s pour la confiance accordée à notre candidat Mathias Buschbeck, lors du 1er tour des élections au Conseil administratif. Afin de constituer une équipe soudée face aux défis qui attendent notre ville et faire barrage aux forces populistes, Les Vert.e.s, le Parti Socialiste et le PLR vont faire liste commune pour le deuxième tour. Ils vous invitent donc à voter Mathias Buschbeck et Gian-Reto Agramunt pour le 2ème tour.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse envoyé le 16 mars 2020:

Solidaire et responsable, une alliance pour Vernier

A la suite de l’élection au 1er tour de Martin Staub au Conseil administratif de Vernier, le Parti socialiste, les Vert·e·s et le PLR ont décidé de faire liste commune pour le 2ème tour des élections au Conseil administratif en présentant les candidatures de Mathias Buschbeck et Gian-Reto Agramunt.

Cette alliance des forces constructives a pour objectif de faire barrage aux populistes qui par le passé ont porté préjudice à notre commune.

Dans la situation sanitaire si particulière que nous connaissons et face aux défis à court, moyen et long terme, il est indispensable pour Vernier d’avoir une équipe soudée, la seule à même d’y faire face. A court terme, le nouveau Conseil administratif aura pour tâche d’accompagner et de suivre sur le plan local la crise actuelle et ses conséquences. A court, moyen et long terme, il s’agira de répondre aux urgences sociales et environnementales, une volonté clairement exprimée par la population dans les urnes, le dimanche 15 mars.

En réitérant une alliance qui a fait ses preuves face au populisme et pour répondre aux défis présents et futurs, le PS Vernier, les Vert·e·s de Vernier et le PLR Vernier prennent leurs responsabilités, et, ce, dans l’intérêt des Verniolan·e·s.

Nos candidat.e.s au Conseil municipal

Voici nos 15 candidat·e ·s, des femmes et des hommes pleinement impliqué·e·s dans leur commune et leur quartier, d’âge, d’origine et de profession très diversifiées. Nos candidat·e·s sont prêt·e·s à vous représenter au Conseil Municipal de Vernier, où ils·elles agiront concrètement pour vous, votre qualité de vie et votre environnement.
Pour voter efficacement, votez compact, en utilisant la liste no 2.