Tous les articles par Les Verts de Vernier

[MOTION] Des camions poubelles électriques

Nous le savons, notre société dépend très fortement de notre capacité à transformer la matière première et le pétrole y joue un rôle premier lorsqu’il s’agit de déplacer des matériaux.

La raréfaction des sources de pétroles doit nous interpeller au plus haut point. Plusieurs sources indiquent que le pic de production du pétrole conventionnel est passé en 2011 et que le pic du pétrole non-conventionnel (sable bitumeux) devrait atteindre son maximum en 2025.

Dès lors, quid de toutes nos activités impérieuses dépendantes de cette énergie, telles que : chauffage ou déplacement des matières. Oui, comment allons-nous maintenir notre société sans cette source d’énergie si précieuse pour réaliser ces tâches ?

Que ce soit pour des motifs de climat comme pour des motifs d’épuisement des énergies fossiles, il nous faut nous transformer et investir dans d’autres sources d’énergies décarbonées. Ce mur de la non-disponibilité du pétrole doit être anticipé en réalisant maintenant ce changement. Sinon, ce dernier sera trop abrupt et insurmontable, mettant en péril le fonctionnement de notre société.

Dans cette problématique, l’électricité produite par ces sources d’énergies faiblement carbonées viennent à notre rescousse. Dès lors, nous pouvons d’ores et déjà réaliser le levage des déchets en nous passant du pétrole.

Outre la capacité de pouvoir se prémunir de la raréfaction du pétrole, le moteur électrique amène son lot de bienfaits. Les véhicules sont moins bruyants e déplacements, mais surtout silencieux à l’arrêt lors de la levée des poubelles.

À titre informatif, sachez que la commune de Meyrin a voté l’achat de deux camions électriques. Certes l’investissement est plus important, mais leurs calculs montrent qu’au final c’est aussi une affaire financière, car les frais d’entretien sont bien moins coûteux tout comme le plein d’électrons.

Tous les facteurs sont réunis pour aller de l’avant et pour que notre commune demande aux prestataires des véhicules électriques !

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier, invite le Conseil administratif :

  • à l’échéance du contrat courant, de contracter une levée des déchets avec une flotte à 100 % électrique.

Cédric BRINER, Lucia DAHLAB, Anne COMPAGNON KAUFMANN, Thérèse OSMAN WATA
Conseill·ère·er muncipal·e

[MOTION ] Pour un catalogue des produits de location

Lors de différentes manifestations sur la commune, les associations peuvent être amenées à demander au Service guichet prestations des éléments de la voirie, tels que tentes, chapiteaux, barrières Vauban ou encore tables et bancs, sans oublier friteuses, frigos…

Bien que ce service soit très apprécié en soi, il faut absolument avoir un catalogue listant tous les éléments, avec pour chaque pièce :

  • le poids
  • les dimensions extérieures comme intérieures (ex : tente)
  • la consommation énergétique en watts
  • une illustration
  • le prix
  • le nombre d’éléments par palette (pour prévoir comment effectuer la dépose)
  • identifiant

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier, invite le Conseil administratif :

  1. à réaliser un catalogue des produits pouvant être loué contenant les indications (poids, dimension…) ;
  2. à publier ce document sur le site web de la commune ;
  3. à utiliser le format PDF/A (pdf normalisé par ISO).

Cédric BRINER, Sophie BOBILLIER
Conseill·ère·er muncipal·e

Une voiture en autopartage à 5 min de chez moi !

Les habitudes de mobilité évoluent. Ainsi, de plus en plus d’habitant.e.s choisissent de ne pas posséder de voiture et de se déplacer par d’autres moyens

En effet, la voiture n’est plus le moyen de transport efficace d’antan, de plus il est coûteux (achat, entretien, essence, parking, assurance, plaque), polluant, bruyant et nécessite beaucoup d’espace (route, parking), qui pourrait être utilisé de manière plus agréable.

Cependant, certaines activités nécessitent tout de même une voiture. Le système d’autopartage est un excellent moyen pour répondre à ce besoin occasionnel.

Malheureusement, l’offre à Vernier est très disparate. Certains quartiers en sont largement dotés, alors que d’autres manquent cruellement d’offres.

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier invite le Conseil administratif :

  1. A faire l’inventaire des places de véhicules en autopartage sur la Commune.
  2. A faire en sorte que des véhicules en autopartage soient accessibles à maximum 5 minutes à
    pied dans tous les quartiers de la Commune.
  3. A informer la population de cette offre.
  4. A promouvoir ce type de mobilité par une aide financière, d’un montant à définir, octroyée à toute personne qui renonce à son véhicule personnel en faveur d’un abonnement d’autopartage.

Thérèse Osman Wata, Cédric Briner, Sophie Bobillier, Barbara Lanzilao et Lucia Dahlab
Conseiller.ère.s municipal.e.s

[MOTION] Pour une flotte communale décarbonée

Les enjeux climatiques ne sont plus une lointaine menace, ils sont là, réels et bien présents. Certains effets se font déjà ressentir.

Le 6e rapport du GIEC, publié en août 2021 et février 2022, fait état d’une hausse planétaire de la température de 1,5 degrés C par rapport aux températures préindustrielles. La Suisse est, comme les autres pays industrialisés, au-dessus de cette moyenne puisqu’elle présente une hausse de 2 degrés C.

Selon le rapport du GIEC, l’année 2025 est l’ultime limite pour débuter la décrue des émissions de gaz à effet de serre, si nous voulons contenir le réchauffement à 1,5 degrés C.

Le constat est implacable : il nous reste 3 ans pour inverser la tendance, si nous voulons laisser une planète viable (on ne parle plus d’agréable) à nos enfants et petits-enfants. Cela nécessite des politiques ambitieuses à court terme, à tous les échelons.

Les villes et centres urbains sont au cœur de la transition énergétique, car elles consomment et polluent davantage que les régions rurales. Vernier, 2e commune du canton et fortement urbanisée, doit prendre les mesures nécessaires pour appliquer la stratégie climatique fédérale : moins 50% d’émissions de CO2 d’ici 2030, et le net 0 d’ici 2050. Vernier doit également mettre en œuvre concrètement les engagements pris par le Conseil administratif dans son programme de législature : « Vernier veut s’inspirer du Plan climat cantonal, qui vise une réduction de 60% de nos émissions de CO2 en 2030 ».

Enfin, plusieurs sources (l’Agence internationale de l’énergie, notamment) indiquent que le pic de production du pétrole conventionnel est passé en 2011 et que le pic du pétrole non-conventionnel (sable bitumeux) devrait atteindre son maximum en 2025. Or, notre société dépend très fortement du pétrole. Dès lors, nous devons faire le nécessaire pour nous en défaire avant que la raréfaction ne devienne insurmontable.

Pour réduire concrètement et drastiquement les émissions de CO2 et sortir de la dépendance au pétrole, Vernier peut et doit montrer l’exemple.

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier invite le Conseil administratif :

  1. A remplacer l’ensemble des véhicules à carburant appartenant à la commune (voitures, motos, tracteurs, camions, tondeuses etc.) par une alternative dé-carbonée (électrique ou autre) ; à ne plus acquérir de véhicule utilisant du pétrole ou ses dérivés.
  2. A élaborer un plan de remplacement afin d’effectuer cette transition progressivement.
  3. A avoir remplacé la totalité des véhicules à carburant d’ici le 1er janvier 2030.
  4. A rendre compte au Conseil municipal de l’état de la flotte et du plan de remplacement au moins une fois par année.

Sophie BOBILLIER, Cédric BRINER, Anne COMPAGNON KAUFMANN, Lucia DAHLAB, Thérèse OSMAN WATA
Vernier, le 4 juin 2022

Echo de la Séance du Conseil municipal du 17 mai 2022

La séance à démarrée avec la prestation de serment de Mme Thérèse OSMAN WATA, qui succède à Mme Esther SCHAUFELBERGER démissionnaire. Nous sommes heureu.se.x.s de l’accueillir au sein de notre groupe et nous réjouissons de collaborer avec elle.  Nous remercions Esther pour son engagement à nos côtés durant toutes ces années.

Pour cette 3ème année de législature, le Conseil municipal a élu un nouveau bureau. La présidente sera verte ! La candidate Mélina BUNTSCHU, que nous avons proposé, a été élue à l’unanimité du Conseil, voici un extrait de son discours d’entrée en fonction :

« Vernier m’a vu grandir, c’est donc un immense honneur de pouvoir participer de manière concrète à son histoire. Je me suis investie en politique parce que je crois au plus profond de moi qu’il reste encore et toujours du travail sur passablement de sujets.  Je suis convaincue qu’en s’y mettant ensemble, nous pourrons donner à Vernier, à ces habitant.e.s un avenir durable et en adéquation avec l’environnement. « 

Nous la félicitons vivement pour son élection et nous réjouissons de suivre cette année de présidence à ses côtés.

Notre groupe a également soutenu la proposition du Conseil administratif relative à l’approbation des comptes annuels 2021, que le Conseil municipal a accepté dans sa majorité.

[MOTION] Un peu de poésie pour adoucir la peine

La perte d’un être est toujours une épreuve douloureuse. Dans toutes sociétés, des rituels accompagnent le départ d’un être cher. Au terme de différentes cérémonies, nos corps se retrouvent dans des cimetières souvent géométriques, plutôt minéraux, même si le gravier tend à disparaître pour faire place à de l’herbe.

Ces espaces offrent peu de place pour le recueillement, l’apaisement du cœur.  Plusieurs villes comme Lausanne, Ivry-sur-Seine, Niort ont  réfléchi à la question des cimetières. A leur manière, ils ont chercher petit à petit à modifier ces espaces  afin qu’ils deviennent des lieux emprunts de douce poésie. Une gestion de l’espace plus aérée, la plantation de beaux arbres, l’installation de bancs seraient plus propice à l’appropriation de ces lieux qui pourraient devenir des jardins méditatifs, lieux de réflexion sur notre finitude.

Les cimetières sont aussi des lieux qui pourraient être propices, par leur calme, au développement de la biodiversité. La vie pourrait côtoyer la mort dans un cycle naturel, ce qui impliquerait une gestion sans pesticide, avec des essences locales, des points d’eau et des endroits de passage pour la petite faune.

Offrir un bel espace à nos morts, c’est aussi prendre soin des vivants et de leur peine, dans une approche profondément humaniste.

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier

invite le Conseil administratif :

  1. A réfléchir à un concept de cimetière dans l’esprit d’un jardin et de faire une proposition d’amélioration des cimetières actuels ( végétalisation, pose de bancs, ombrage, fleurs…)
  2. En cas de création d’un nouveau cimetière, de réfléchir dès la conception à un projet de type jardin.
  3. A promouvoir tout ce qui favorise la biodiversité par l’absence de pesticide, à travers :
  4. l’encouragement d’un choix de cercueil sans produits chimiques, ou même leur absence (ensevelissement dans un linceul)
  5. une végétalisation avec des essences locales.
  6. l’aménagement des couloirs biologiques, d’un point d’eau pour l’arrosage et la petite faune

[MOTION] Pour une charte complète et détaillée contre les discriminations dans les clubs sportifs

L’accès au sport à tous·x·tes est important notamment pour la vie sociale ainsi que pour la santé morale et physique. A Vernier, nous avons la chance de compter plusieurs clubs sportifs qui proposent une variété intéressante de disciplines.

Les milieux sportifs peuvent malheureusement êtres propices à des discriminations notamment par le côté « genré » de certains sports, où les filles et la communauté LGBTIQ+ sont parfois peu représentées. Les vestiaires peuvent être les lieux propices à des violences verbales, psychologiques et physiques. Nous connaissons également les conséquences néfastes que provoquent de telles violences pour le développement d’une personne, notamment durant l’enfance et l’adolescence.

Selon l’article 15 alinéa 2 de la Constitution genevoise “nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa situation sociale, de son orientation sexuelle, de ses convictions ou d’une déficience. » De plus, l’adoption de la modification de l’article 261bis du Code pénal suisse, acceptée lors de la votation populaire du 9 février 2020, qui pénalise, dès le 1er juillet 2020, les actes et propos à caractères homophobes, biphobes et transphobes, démontre que les citoyens·x·nes genevois·x·es s’engagent davantage à lutter contre ces discriminations qui ne devraient plus avoir leur place mais qui sont, malheureusement, encore trop présentes.

En conséquence, afin de lutter contre ces violences verbales, psychologiques et physiques dans les milieux sportifs et de donner un accès au sport à tous·x·tes, la Ville de Vernier, en concertation avec les clubs sportifs, devrait agir en mettant en place une charte complète qui engage concrètement les clubs sportifs verniolans à prévenir et lutter contre les discriminations notamment liées à l’orientation sexuelle.

Par ces motifs, le Conseil municipal de Vernier invite le Conseil administratif :

  1. à créer une charte contre toute forme de discrimination dans le sport;
  2. à faire signer et veiller à ce que cette charte soit appliquée auprès des clubs sportifs exerçant sur la Ville de Vernier;
  3. à lier l’octroi de subventions et la mise à disposition des locaux à la signature et à la bonne application de la charte;
  4. à fournir aux clubs de la documentation pour faire de la prévention active contre les discriminations et le harcèlement dans ce milieu,
  5. à proposer une formation aux entraîneurs pour apprendre à prévenir les discriminations et à gérer les situations qui y sont liées

ÉCHO du Conseil Municipal du 21 décembre 21

Hier soir, le Conseil municipal de la Ville de Vernier a voté son budget de fonctionnement pour l’année 2022.

Esther Schaufelberger, lors de sa prise de parole au nom du groupe des Vert.e.s. de Vernier,  revient sur le programme de législature et salut les résultats économiques et éclogiques notamment sur la réduction des dépenses énergétiques et les aménagements consacrées à la mobilité douce.« Nous saluons la réduction des dépenses pour frais d’énergie de CHF 120’000 par rapport à l’année précédante. Nous voyons ici justement le résultat économique et écologique des rénovations faites ces derniers années, et plus largement de la politique énergétique que mène la commune depuis plusieurs législatures. » Esther Schaufelberger

Nous sommes convaincus que Vernier peut  aller encore plus loin et mettre en place une meilleure gestion des déchets et lutter activement contre les îlots de chaleur en amenant davantage de nature en ville.

Notre groupe est également fière d’avoir proposé une motion « Pour la première Carte Junior offerte » portée par Mélina Buntschu, qui offre à chaque enfant habitant notre commune fêtant son 6ème anniversaire, la carte junior proposée par les CFF. Cette carte, d’une valeur de 30 chf, permet à l’enfant accompagné d’un adulte avec un ticket en cours de validité, d’emprunter l’ensemble du réseau des transports publiques de Suisse et CFF (Train, bateau et bus ) pour une année. Le Conseil Municipal a hier soir accepté dans sa majorité ce texte. Un moyen de soutenir les familles mais aussi de donner une visiblité à une offre qui met en avant la possibilité de se déplacer en transports en commun.

Nous avons également déposé et voté une résolution portée par Cédric Briner qui vise à demander à l’Association des Communes Genevoises de mettre en place une conférence/formation dédiée aux élu.e.s pour sensibiliser davantage à l’urgence climatique. Ce n’est pas une fiction, c’est une réalité. Il est important de sensibiliser et d’informer correctement pour pouvoir, ensemble, agir pour notre planète.  

Nous vous souhaitons à toutes et tous de belles fêtes de fin d’année.

Prenez soin de vous .

Echo du Conseil municipal du 12 octobre 2021

par Barbara Lanzilao, conseillère municipale

Les Verts ont proposé d’offrir la 1ère Carte Junior des CFF aux enfants verniolans à leurs 6èmes anniversaires afin de mette en lumière une offre des transports publics (à l’acquisition de cette carte, la gratuité des transports publics est offerte – bus, train, bateau – aux enfants de 6 à 16 ans accompagnés d’un de leurs parents pendant 1 an). L’objectif est d’encourager la mobilité douce afin de diminuer le trafic routier et protéger l’environnement.

Les Verts soutiennent la volonté du Conseil administratif de rénover le parc immobilier de Vernier. La prochaine rénovation et agrandissement concernera l’école des Ranches pour offrir aux enfants et leurs enseignants un environnement d’études agréable et répondant aux nouvelles normes éco-énergétiques.

Ils ont soutenu le projet d’installation de pompes à vélos en libre-service dans la commune dans le but de répondre à l’engouement croissant de la population pour le vélo.

Ils ont également soutenu le projet pour le développement d’appartements relais afin de venir en aide aux personnes se trouvant dans une situation d’urgence temporaire. Un tremplin pour (re)devenir autonome.

Votations du 26 septembre: en route pour plus d’égalité!

Le mariage pour tous les couples

Après de longues années de lutte, nous voterons enfin pour que tou-s-tes-x puissent se marier. Déjà en 1998, une conseillère nationale verte proposait un projet de loi autorisant le mariage pour tous les couples, qui a malheureusement été refusé. Le chemin parcouru en plus de 20 ans pour une véritable égalité est le résultat d’un profond changement de mentalité dans la population.
La Suisse est en queue de peloton des pays européens, il est temps de permettre enfin à chacun-e-x de pouvoir se marier en toute légitimité dans notre pays ! Il est important que cette loi passe avec un beau score à Vernier afin que chaque personne de notre commune sente notre soutien à une société égalitaire.

Un système d’imposition qui réduit les inégalités

Le deuxième objet de votation est tout aussi important pour une commune comme Vernier.
Il s’agit d’imposer plus fortement les revenus du capital et de diminuer l’imposition sur les revenus du travail, en particulier pour les bas salaires. Comme il est très justement dit dans l’initiative : l’argent ne travaille pas, toi oui !
Il s’agit d’aller vers plus de justice fiscale afin de soutenir l’état social déjà mis à mal avec la nouvelle imposition des entreprises.
Le revenu du capital profite à une toute petite minorité de personnes qui dispose de revenus plus que suffisants alors que la plupart des travailleurs sont lourdement taxés. Cette initiative propose de rééquilibrer la fiscalité au service d’une société plus juste !

Le 26 septembre votez 2x oui !