Aéroport: une initiative salutaire

Les Verts de Vernier saluent le lancement le 11 août dernier de l’initiative populaire cantonale «Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève». 

Soutenue par une dizaine d’associations environnementales et d’habitant-e-s, cette initiative est le signe particulièrement bienvenu d’une prise de conscience de la part des habitant-e-s de la rive droite. Ceux-ci ont décidé que l’aéroport c’est notre affaire, celle des citoyennes et citoyens de Genève, usager-ère-s, mais également voisin-ne-s qui en subissent les nuisances entre 6h et 24h, 7 jours sur 7.

En substance que dit cette initiative?
  • L’aéroport est un établissement de droit public. Il est donc hors de question de le mettre entre les mains de capitaux privés, éloignés des préoccupations locales et uniquement intéressés par la maximisation de leurs profits.
  • L’Etat doit trouver un équilibre entre les bénéfices apportés par l’aéroport et les nuisances qu’il en coûte à la population et à l’environnement.
  •  Dans le cadre du développement de l’aéroport, l’Etat doit prendre des mesures pour limiter le bruit, la pollution de l’air aux particules fines et l’émission de gaz à effet de serre.
  • L’aéroport rend compte aux instances élues communales et cantonales des résultats qu’il obtient pour la mise en œuvre des points 2 et 3.
Utilité publique – équilibre – santé et environnement – suivi démocratique

Quatre principes simples et évidents qui doivent s’appliquer à l’aéroport et que les Verts de Vernier soutiennent sans réserve.

Car nous voulons préserver la qualité de vie dans tous nos quartiers, notamment à Vernier village, et permettre aux générations à venir de continuer à vivre dans un environnement sain. Il n’est donc plus acceptable que la politique de laisser-faire à l’égard de l’aéroport perdure.
Pour toutes ces raisons, signez et faites signer l’initiative que vous pouvez trouver ci-dessous.

feuille-initiative-populaire-aeroport
Feuille de signature de l’initiative populaire « Pour un pilotage démocratique de l’Aéroport de Genève »

Partager