Archives pour la catégorie Le Lignon

Occupation de Porteous: vive la culture !

Porteous et Verseuse. Ce pourrait être le titre d’une tragédie grecque. Il s’agit en réalité de deux bâtiments industriels et administratifs, sis sur la commune de Vernier mais propriété du Canton, qui sont abandonnés depuis vingt ans.

Le DS (département de la sécurité), en coordination avec l’office des bâtiments, a  développé un projet de centre de détention et réinsertion sur le site. En parallèle et de manière non concertée, le DIP et le département du territoire (DT) ont mené une étude de faisabilité pour y développer des activités culturelles nocturnes. Face à ce choix, le Conseil d’Etat a tranché en faveur de structures pour des détenus en fin de peine.

Fait choquant, cette décision a été prise sans consultation ni concertation auprès de la Commune de Vernier, ni même d’information auprès de ses habitants. Cette politique du fait accompli est d’autant plus inopportune qu’au même moment, la Commune de Vernier a engagé un dialogue avec les habitants d’Aïre sur les aménagements souhaitables pour ce quartier dans le cadre du plan directeur communal, avec l’idée de favoriser des équipements ouverts à la population tels que lieux culturels, restaurants, etc.

C’est dans ce contexte que le 25 août, le collectif «Prenons la ville » a investi les bâtiments Porteous et Verseuse – rebaptisés « le Plongeoir » – afin de protester contre leur réaffectation en établissement carcéral.

Les Verts de Vernier saluent cette initiative du collectif qui permet de poser le débat et d’ouvrir un vrai dialogue sur l’utilisation de ces bâtiments, dialogue qui aurait dû avoir lieu bien en amont tant avec les autorités communales qu’avec les habitants d’Aïre ! Les Verts réaffirment leur soutien aux revendications de «Prenons la ville» et sont favorables au développement d’activités socio-culturelles sur le site de Porteous

Energie: l’affaire de Vernier !

Alors que la question énergétique revient (enfi n) au premier plan en Suisse par le débat sur la sortie du nucléaire, Vernier se trouve elle-même au centre des enjeux énergétiques cantonaux.

Bref rappel: le canton souhaite construire sur le territoire de notre ville une centrale à gaz afin de produire plus de chaleur et d’électricité. Vernier s’y oppose, les infrastructures cantonales polluantes, déshumanisantes et nuisibles pour leur voisinage telles l’aéroport, les citernes, l’autoroute ainsi que des dépôts tous genres sont déjà trop nombreux sur notre territoire, il est temps que cela cesse.

Lors de la session des 9 et 10 juin, le Grand Conseil aura à se prononcer sur la nécessité d’une telle centrale. A l’heure où nous écrivons ce texte, nous ne savons pas ce que décideront les députés. Même si les oppositions à ce projet sont diverses (radicaux, MCG et Verts), seule la position des Verts relève d’une cohérence et d’une réelle vision en matière de politique énergétique.

Grâce aux Verts de véritables projets énergétiques voient le jour. Ainsi, au niveau cantonal, la nouvelle loi sur l’énergie et la référence à un urbanisme basé sur le développement d’écoquartiers témoigne d’une réelle vision d’avenir. A Vernier le refus de l’implantation de la centrale à gaz, la limitation des dépenses énergétiques plafonnées au montant de 2009, le souci d’un éclairage public raisonnable, l’élimination du mazout de nos chaudières ou l’obtention du label Gold Cité de l’Energie sont autant d’actions visant également à la sobriété et permettant aux générations futures de s’épanouir. Puissent les députés et la Conseillère d’Etat Isabel Rochat, en charge de l’énergie, comprendre que sortir du nucléaire pour s’enfoncer encore plus dans le gaz, c’est encore courir à notre perte.

Il s’agit désormais de tourner le dos au gaspillage et à la consommation effrénée d’énergie, il s’agit de s’engager véritablement sur la voie de la sobriété.

Prise de position de la section des Verts de Vernier sur le projet de centrale à gaz

Réunie en assemblée générale le 8 décembre 2008, la section des Verts de Vernier a voté à l’unanimité la résolution suivante:

Après avoir étudié attentivement le projet de centrale à gaz chaleur-force sur le site des SIG au Lignon, la section des Verts de Vernier en rejette le principe et s’opposera à sa construction. Ce projet n’apporte strictement rien à Vernier et se trouve en conflit avec le Plan directeur communal qui, à cet emplacement, prévoit du logement et de l’emploi.

En outre, il va à l’encontre de notre politique énergétique et environnementale, laquelle met l’accent sur la réduction de la consommation, la réduction des émissions de CO2 et les investissement dans les énergies renouvelables.

Les autorités cantonales ont déclaré viser la société à 2000 W. Pour y parvenir, elles doivent faire respecter les lois sur l’énergie et le bâtiment qui sont régulièrement bafouées, légiférer de manière décidée et obtenir de la Confédération qu’elle fasse de même, et en aucun cas produire de l’électricité à base d’énergie fossile dans nos quartiers!