Occupation de Porteous: vive la culture !

Porteous et Verseuse. Ce pourrait être le titre d’une tragédie grecque. Il s’agit en réalité de deux bâtiments industriels et administratifs, sis sur la commune de Vernier mais propriété du Canton, qui sont abandonnés depuis vingt ans.

Le DS (département de la sécurité), en coordination avec l’office des bâtiments, a  développé un projet de centre de détention et réinsertion sur le site. En parallèle et de manière non concertée, le DIP et le département du territoire (DT) ont mené une étude de faisabilité pour y développer des activités culturelles nocturnes. Face à ce choix, le Conseil d’Etat a tranché en faveur de structures pour des détenus en fin de peine.

Fait choquant, cette décision a été prise sans consultation ni concertation auprès de la Commune de Vernier, ni même d’information auprès de ses habitants. Cette politique du fait accompli est d’autant plus inopportune qu’au même moment, la Commune de Vernier a engagé un dialogue avec les habitants d’Aïre sur les aménagements souhaitables pour ce quartier dans le cadre du plan directeur communal, avec l’idée de favoriser des équipements ouverts à la population tels que lieux culturels, restaurants, etc.

C’est dans ce contexte que le 25 août, le collectif «Prenons la ville » a investi les bâtiments Porteous et Verseuse – rebaptisés « le Plongeoir » – afin de protester contre leur réaffectation en établissement carcéral.

Les Verts de Vernier saluent cette initiative du collectif qui permet de poser le débat et d’ouvrir un vrai dialogue sur l’utilisation de ces bâtiments, dialogue qui aurait dû avoir lieu bien en amont tant avec les autorités communales qu’avec les habitants d’Aïre ! Les Verts réaffirment leur soutien aux revendications de «Prenons la ville» et sont favorables au développement d’activités socio-culturelles sur le site de Porteous

Partager